Pourquoi est-ce important ?

Plusieurs raisons expliquent l’émergence de la gestion des connaissances (en anglais ‘Knowledge Management’) :

  • la concurrence accrue du marché oblige les organisations, tant privées que publiques, à faire preuve de flexibilité et à s’adapter très rapidement à un environnement sans cesse en mouvement; dans ce contexte, les organisations doivent pouvoir mobiliser rapidement leur ‘capital intellectuel’, leurs connaissances, afin de faire face à la demande évolutive du marché et de leurs clients : une organisation doit dorénavant non seulement ‘savoir comment faire les choses’ mais aussi‘comment faire bien et rapidement de nouvelles choses’;
  • l’explosion des nouvelles technologies et des moyens de communication, tels la messagerie électronique, les forums de discussion, les lettres électroniques, génèrent chez les destinataires un sentiment de ‘trop plein’ d’informations ; il devient dès lors indispensable d’opérer une sélection parmi cette déferlante informationnelles afin de ne garder que celles qui sont indispensenbles à la bonne marche de l’organisation;
  • l’ouverture des frontières ainsi que l’internationalisation des marchés oblige une circulation rapide des informations et des connaissances entre l’organisation et ses clients, éventuellement localisés à plusieurs milliers de kilomètres;
  • le phénomène de globalisation, l’instabilité de l’environnement rendent les situations professionnelles imprévisibles et intensifient la complexité des problèmes. Si faire appel à du personnel compétent et hautement qualifié peut répondre à cette difficulté, l’entreprise doit également veiller à ce que ce savoir-faire reste dans ‘ses murs’, même si son employé a décidé de changer de fonction ou d’employeur.
  • la société de consommation est de plus en plus friande de produits ‘à valeur ajoutée’; cette valeur ajoutée réside dans des services dont l’une des composantes majeures est la connaissance;
  • la mobilité interne, le jeu des restructurations massives ainsi que le départ anticipé des employés à la retraite posent très souvent le problème de connaissances perdues car non documentées avant le départ de ceux qui les détiennent ; éviter cette disparition des connaissances devient donc un problème majeur pour beaucoup d’organisations, tant dans le secteur privé que public.

Il devient dès lors essentiel, pour le management, de gérer ce capital informationnel de façon à pouvoir contrôler, sécuriser et réutiliser ses acquis.

Gestion des connaissances © Tous droits réservés | Design par SiMax